US FORBACH FOOTBALL

Forbach: Ali Miliani, le football et la formation dans l’âme

Il a fait plusieurs allers-retours entre la SG Marienau et l’US Forbach. Depuis 2009, c’est au stade du Schlossberg qu’Ali Miliani donne de la voix lors des entraînements et encadre les jeunes footballeurs. A 46 ans, éducateur sportif à la Ville, détaché à l’US Forbach, il est responsable technique du club. L’école de foot, les catégories de jeunes, c’est son domaine. Un rôle qui lui va comme un gant : « Mon plaisir, ça a toujours été la formation », résume-t-il.
De Noisy-le-Sec à la SG Marienau
Issam Chebake, Younes Bnou Marzouk, Hassan M’Barki, Saïd Id Azza, Mehdi Ouadah : autant de talent du Bassin houiller balle au pied qu’il a fait éclore, à la SG Marienau, et qui évoulent désormais en championnat national amateur, voire dans des clubs pros. Un club où il est arrivé un peu par hasard, au début des années 1990. Originaire de la vallée de l’Orne, Ali Miliani commence à jouer au foot à Maizières-lès-Metz, puis à Amnéville. Junior, le milieu de terrain passe deux saisons au FC Metz, avant d’enfiler le maillot d’un autre club messin, l’ASPTT, alors en Division 3. Il est ensuite recruté par Noisy-le-Sec, en région parisienne, en D4 et D3.
Arrive un tournant dans sa carrière, et même dans sa vie. L’incontournable président de la SG Marienau, François Meyer le contacte. Nous sommes à l’été 1992. « La SG Marienau était en DH, il avait l’ambition de monter au niveau national , raconte Ali Miliani. Le challenge sportif m’intéressait, et en plus on me proposait un poste d’éducateur à la Ville. Je pensais être de passage, pour quelques saisons. Finalement, j’ai fait ma vie ici. »
Un club de l’élite régionale
Après six ans comme joueur et entraîneur des jeunes à Marienau, Ali répond à l’appel de Patrick Hesse pour évoluer en CFA avec l’US Forbach. Il reste quatre saisons au Schlossberg, avant de retourner au stade de l’Etang. « Le président Meyer est revenu à la charge en 2002. Pour être joueur, responsable technique des équipes de jeunes et en me disant que je serai le futur entraîneur des seniors. » Il s’assoit effectivement sur le banc en 2005.
A Marienau, « on a fait un travail énorme avec tous les autres éducateurs. Toutes les équipes de jeunes évoluaient au meilleur niveau lorrain. Et avec les seniors, on est montés de DHR en DH. » Survient alors une période de turbulences. La disparition de François Meyer, l’épineux épisode de la fusion des clubs forbachois, et finalement le clash. « Je n’étais pas d’accord avec certaines personnes dans l’encadrement technique du club. J’ai décidé d’arrêter, le comité aussi. »
Un nouveau départ à l’US Forbach
Retour à l’US Forbach, où l’éducateur sportif est détaché par la Ville pour chapeauter l’école de foot, des U6 au U17. « Le travail de formation m’a toujours attiré. Il faut miser sur les jeunes, d’autant que nous avons un vivier dans le Bassin houiller. » Ali Miliani est d’ailleurs l’œil du FC Metz dans le secteur pour repérer les graines de champion.
A l’US Forbach, il reprend la recette qui a fait ses preuves à Marienau. Même si, au début, la mayonnaise a du mal à prendre. « C’était compliqué. Mais depuis ce début de saison, avec le président Pascal Kirschstetter, nous avons mis en place de nombreux projets, sportifs et extrasportifs. » Les deux hommes partagent la même ambition : voir un maximum de joueurs formés en club enfiler le maillot bleu en championnat national avec les seniors. Un travail de longue haleine.
Pascal MITTELBERGER.