US FORBACH FOOTBALL
 
 
 
 
 
 

CFA 2 : le FC Metz veut décoller

La réserve du FC Metz attend Forbach, ce samedi, et caresse l’espoir de décrocher une première victoire, cette saison, après des sorties satisfaisantes sur le contenu mais mal payées en retour.

Les années défilent mais une constance demeure sous les yeux de José Pinot : « Mes joueurs ont toujours 19 ans », remarque l’entraîneur de la réserve messine. Ses prérogatives ne changent pas non plus. Hier comme aujourd’hui, le technicien poursuit inlassablement la même feuille de route. Il applique toujours les schémas de l’équipe professionnelle et, surtout, poursuit « l’apprentissage d’un jeune effectif dans un football d’adultes ».
Cette réalité immuable est une première explication à l’entrée difficile des jeunes Grenats en CFA 2 (deux nuls, une défaite). « Pourtant, admet José Pinot, j’ai vu du contenu et tous nos matches ont été serrés. Seulement, ils n’ont pas penché en notre faveur. » L’éducateur, de surcroît, remarque « que le niveau du championnat est supérieur cette année. Les équipes se sont renforcées. »

Battu en amical

« Pas inquiet », l’entraîneur messin ne déviera guère de sa ligne cet après-midi, à l’heure de croiser Forbach. « On reste dans notre registre , abonde l’intéressé. On ne va pas attendre et contrer mais jouer vers l’avant et travailler sur la possession du ballon. » Son adversaire ne sera pas surpris. « Il nous connaît et on le connaît. Toutes les équipes savent comment on joue de toute façon. »
Pour compliquer l’affaire ou, selon le point de vue, prolonger l’apprentissage, la réserve des Grenats devra composer avec la particularité d’un derby. Car il est toujours tentant, pour un Mosellan, d’épingler le FC Metz à son palmarès. « C’est sûr, c’est un levier de motivation , admet encore Pinot. Et c’est normal. Beaucoup sont passés par chez nous. Pour ces anciens joueurs, c’est leur match, je ne pense pas qu’il est utile de les préparer. Ils ont envie, nous devrons être prêts. Moi, je suis toujours content de serrer la main des anciens garçons de chez nous, que ce soit Sadio Mané ou un joueur de Sarreguemines. »
L’exercice de courtoisie s’arrêtera naturellement au coup d’envoi, sachant que Metz traque un premier succès pour débloquer son compteur. « Il faudra vite se projeter vers l’avant et se montrer efficace dans les deux surfaces », devine José Pinot, qui devra composer sans Bijelic, Muratovic ni Arslan, indisponibles, alors que Moussa Seydi a été retenu pour la première fois avec le groupe professionnel.
Vu de Forbach, s’il n’y a pas d’urgence, une deuxième victoire dans la saison sera également bienvenue. Surtout contre ce FC Metz que les hommes de Salem El Foukhari ont battu en amical cet été (2-1).
Metz - Forbach ce samedi (15 h) Stade du Haut de Blémont