US FORBACH FOOTBALL

COUPE DE LORRAINE AS PAGNY - US FORBACH

Forbach et Pagny se disputent la Coupe de Lorraine ce samedi

Débarrassés de la pression du maintien en CFA 2, Forbach et Pagny s’affrontent ce samedi à Metz, en finale de la Coupe de Lorraine. Pour ajouter une ligne à leur palmarès.

L’US Forbach et l’AS Pagny cultivent bien des points communs. Les deux clubs ont évolué dans le même groupe de CFA 2 lors du dernier exercice, ont acquis leur maintien assez tardivement et se retrouvent, ce samedi, en finale de la Coupe de Lorraine. Sans que cette compétition n’apparaisse dans le tableau des objectifs au coup d’envoi de la saison.
« Au départ, il s’agissait de se maintenir et d’aller en 32es de finale de la Coupe de France. C’est devenu notre ambition un peu au hasard du calendrier, depuis qu’on sait qu’on est maintenu », reconnaît l’entraîneur pagnotin Romuald Giamberini, dont la formation, après des hauts et des bas tout au long du championnat, a terminé au 10e rang. La faute à une légère perte de vitesse une fois le maintien assuré.

Question de fraîcheur

Les Meurthe-et-Mosellans devancent d’un point Forbach, qui a eu bien du mal à sécuriser sa place en CFA 2. Chose faite uniquement lors de la dernière journée, grâce à une belle victoire face à Raon-l’Étape (1-0). « La Coupe de Lorraine n’était pas prioritaire, le maintien était plus important, explique le milieu de terrain forbachois Yassine Mohamed. Par la suite, le président et le club se sont pris au jeu et ont voulu aller au bout. »
Un bonus et une récompense après une saison de souffrance pour la formation mosellane. « C’était difficile, poursuit Mohamed. On a eu beaucoup de blessés et de suspendus tout au long de l’année. Un manque de chance aussi parfois. Gagner cette finale, ce serait vraiment bien pour le club. La cerise sur le gâteau. »
Pour Romuald Giamberini, la Coupe de Lorraine est « quelque chose de différent ». Outre l’avantage du classement, son équipe bénéficie aussi d’un petit plus mental : elle a remporté sa dernière confrontation avec Forbach, le 31 janvier en championnat (2-1), après un score de parité au match aller (1-1). Mais pour l’entraîneur, ce sera tout de même du 50-50. « C’est un match particulier, de fin de saison. Les garçons n’auront pas trop la fraîcheur. Ça se jouera à rien. »
La fraîcheur, c’est également ce qui inquiète Yassine Mohamed. « On a beaucoup donné en fin de saison quand eux étaient déjà maintenus. Peut-être qu’on aura les jambes plus lourdes. En plus, le match va sûrement se jouer sous une forte chaleur, alors que beaucoup de nos joueurs font le ramadan. Ce sera compliqué. » Une difficulté de plus pour l’US Forbach, qui a pourtant prouvé, cette saison, qu’elle finissait, très souvent, par les surmonter.
Pagny - Forbach (15 h) stade E-Weinberg à Metz